Atelier pour discuter du cadre arabe pour la planification future des énergies renouvelables

Un atelier, sous le nom du “ Cadre arabe pour la planification future des énergies renouvelables”,  a été organisé au siège du Secrétariat général de la Ligue Arabe du 23 au 24 février 2015, en marge de la 7ème réunion du groupe de travail sur les énergies renouvelables, tenue le 25 février. Cet atelier entre dans le cadre des efforts déployés par la Ligue Arabe et le Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l'Efficacité Energétique (RCREEE) ainsi que l’agence de coopération internationale allemande (GIZ) pour la mise en application du cadre arabe pour les énergies renouvelables (AREF).

En plus des experts égyptiens et étrangers qui ont assisté à cet atelier, un nombre d’experts était chargé de suivre la mise en œuvre des plans nationaux pour les énergies renouvelables dans leurs pays selon le cadre arabe pour les énergies renouvelables (AREF). Ce cadre est considéré comme un outil pour les pays qui aspirent à appliquer un plan d’action national pour les énergies renouvelables.

L’ingénieur Maged Mahmoud, directeur des projets à RCREEE, a souligné les défis les plus importants pour la transition vers les énergies renouvelables dans la région arabe. Pour sa part, l’ingénieur Achraf Kraidy, conseiller du département de l’énergie à la Ligue Arabe, a défini le cadre arabe pour les énergies renouvelables et a donné l’exemple des plans de travail nationaux sur les énergies renouvelables. De même les participants ont abordé des modèles arabes et européens, parmi lesquels l’expérience de L’Estonie, représenté par M. Madis Laaniste, en ce qui concerne sa planification future des énergies renouvelables. Dr. Joseph Assad, du Liban, et l’ingénieur Yasser Al-Abdullah, du Soudan, ont aussi mis l'accent sur l’état actuel de leurs pays envers l’élaboration des plans de travail nationaux pour les énergies renouvelables.

En outre, M. Klaas Haazenj, de la coopération internationale allemande, a mis l'accent sur les modèles et les scénarios de la planification à long terme des énergies renouvelables. Dr Albercht Kauup, a également parlé de politiques tarifaires pour les politiques tarifs de rachat. Enfin, l’ingénieur Achraf Kraidy et Dr. Kauup ont expliqué la méthode de collecte de données nécessaires pour préparer les rapports annuels afin de suivre le développement des plans d’action nationaux pour les énergies renouvelables.

L’atelier s’est conclu par un nombre de recommandations importantes, parmi lesquelles le compte rendu des stratégies nationales et des plans d'action nationaux pour les énergies renouvelables afin de déterminer leurs conformités avec le cadre arabe pour les énergies renouvelables (AREF). Les participants à l’atelier ont aussi recommandé d'étudier la possibilité de développement  afin de compléter tous les éléments de la planification en cohérence avec les demandes du cadre, ainsi que l'utilisation d'outils et de logiciels spécialisés dans la modélisation de l'évolution de la demande d'énergie afin de parvenir à l'intégration optimale des énergies renouvelables sous une forme scientifique systématique, tenant en compte les aspects économiques et techniques.