Libye

La Libye, membre de l'OPEP, possède l'une des plus grandes réserves de pétrole brut dans le monde, et est un important exportateur de gaz naturel et de pétrole. Toutefois, le secteur des combustibles fossiles de la Libye a été durement touché par la guerre civile depuis 2011 et ne s'est pas pour l'instant entièrement récupéré. Comme le pétrole et le gaz représentent 96% des recettes totales du gouvernement, l'économie libyenne est fortement tributaire de son secteur des combustibles fossiles. La consommation totale d'énergie primaire et la puissance énergétique installée en Libye est 100% à base de combustibles fossiles. Pourtant, la demande intérieure d'électricité est plus rapide que l'expansion de la puissance, ce qui conduit à des coupures accrues.

Le gouvernement libyen fait des efforts pour hybrider ses sources énergétiques et pour exploiter le potentiel solaire et éolien du pays. En 2020, la Libye vise que 7% de l'électricité soit produit à partir de l'énergie renouvelable, suivi de 10% d'ici 2025. La Libye est également en train de mettre en œuvre son Plan National d'Action de l'Efficacité Energétique (NEEAP).

La Libye est un État membre du RCREEE depuis 2008.

Le profil énergétique de la Libye

Le profil énergétique de la Libye offre une brève analyse du marché libyen des énergies renouvelables (ER) à l'an 2012. Il examine les capacités, les cibles, les réglementations et les investissements au marché libyen des ER. En outre, il présente une brève analyse des cibles, réglementations et mesures d’efficacité énergétique.

 

le profil d'énergies renouvelables

télécharger

le profil d'efficacité énergétique

télécharger