Visite d’une délégation du RCREEE Pour initier la coopération avec la République Islamique de Mauritanie

Dans le cadre de l'adhésion de la République Islamique de Mauritanie au Centre Régional pour l'Energie Renouvelable et l'Efficacité Energétique (RCREEE), une délégation formée par l’ingénieur Yasser Saïd Abdullah, le Président du Conseil d'Administration du RCREEE, et le Conseiller principal du RCREEE Mme Amel Bida a rendu visite en Mauritanie les 3 et 4 Novembre 2014.

Plusieurs réunions ont eu lieu avec les parties prenantes du secteur du pétrole et de l'électricité en général, et des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique en particulier, dont le Ministère du Pétrole, de l’Energie et des Mines, de l'Agence de Développement de l'Electrification rurale, l'Agence pour l'Accès Universel aux Services et la Compagnie Mauritanienne de l'Electricité.

Lors de ces réunions, la délégation du RCREEE a passé en revue les activités et les réalisations de secrétariat et a évoqué les sujets sur lesquels le RCREEE et la Mauritanie peuvent coopérer. L’accent a été mis sur l’assistance technique que peut apporter le RCREEE à la Mauritanie en matière de renforcement des capacités et d’échange des expériences avec les autres États membres. Cette assistance sera assurée pour aider sur la conception et la mise en œuvre des politiques de développement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique, la promotion des projets décentralisés pour l'utilisation des énergies renouvelables dans les zones rurales et isolées, ainsi que la formation des jeunes diplômés de la Mauritanie qui peut être dispensée dans le cadre du Programme Arabe pour les Jeunes et l'Energie Durable (APSEY).

Des visites de terrains ont été organisées pour prendre connaissances du projet solaire photovoltaïque « Cheikh Zayed » financé par les Emirats Arabes Unies et le projet éolien du village côtier « Nouamghar » soutenu par le Fond Arabe d’Abou Dhabi. Ce dernier a été réalisé pour dessaler l’eau de mer, fabriquer de la glace pour conserver les poissons et électrifier le village dont l’activité économique principale de ses habitants est essentiellement la pêche.