Les conditions d’investissement dans l’énergie durable s’améliorent dans les Etats Arabes

Le Caire, Egypte, 18 Mars 2015 – Le Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (RCREEE) lance la seconde édition de sa publication phare, l’Indice Arabe de l’Energie Future™, avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD). Lors de l’évènement de lancement au Caire, RCREEE a présenté les principaux résultats devant une assistance composée de représentants des gouvernements des pays de la région, d’experts, de partenaires régionaux et internationaux, et des medias.

L’AFEX™ est un outil d’analyse et d’étalonnage qui fournit une comparaison détaillée des développements en matière d’énergies renouvelables et d’efficacité énergétique dans 17 pays de la région Moyen Orient et Afrique du Nord à travers plus de 30 indicateurs. En dépit des turbulences actuelles dans la région, ces pays ont continué à progresser tout en créant de meilleures conditions pour les investissements dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique.

La Tunisie continue d’être en première place en matière d’efficacité énergétique, et le Maroc reste tête de file pour les énergies renouvelables. D’autres pays, tels que l’Egypte et la Jordanie ont également amélioré leur classement grâce à leurs efforts politiques. L’édition 2015 de l’AFEX inclue également une gamme de nouveaux indicateurs et secteurs, tel que le secteur du transport, et une analyse plus approfondie des institutions et de la gouvernance dans le secteur de l’énergie. Cette évaluation inclue également les pays du Conseil de Coopération du Golfe (CCG)

“L’AFEX fournit des informations à propos de la transition énergétique qui se déroule dans le monde arabe. Lors de la publication de notre première édition, la réponse des acteurs gouvernementaux, du secteur privé et de la communauté internationale du développement a été extrêmement positive. Beaucoup ont trouvé de la valeur ajoutée dans cet Indice qui les a motivés à changer leur processus internes. » a dit Dr. Tareq Emtairah, Directeur Exécutif de RCREEE. « Avec l’aide de nos partenaires, nous avons élargi l’angle d’étude de l’AFEX 2015 pour inclure de nouveaux pays et de nouveaux secteurs. Mais surtout, l’AFEX 2015 illustre la tendance des systèmes d’énergie durable à se rassembler dans la région. Il est nécessaire d’apporter toujours plus de changement, mais les résultats sont globalement encourageants. »

La production de l’édition 2015 de l’AFEX a été réalisée avec le support de l’Initiative Arabe Résilience au Climat du PNUD, qui travaille avec les pays de la région arabe pour atteindre des chemins de développement à faible teneur en carbone. « L’utilisation étendue des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique est critique pour atteindre les objectifs de développement durable de la région arabe. L’AFEX et les programmes de recherche de RCREEE fournissent une gamme dynamique d’informations autour des problématiques de politiques d’énergies renouvelables, des institutions, des services et des marchés. Il est devenu un facteur important pour faciliter les discussions entre les décideurs politiques, le secteur privé et les communautés sur la façon d’assurer des services énergétiques propres et abordables, et à long terme de soutenir les chemins de développement à faible teneur en carbone et résilients au climat. » a dit Dr. Kishan Khoday, Chef d’équipe régional pour le Changement climatique, DRR et Résilience du PNUD.

Résultats clés de l’AFEX 2015

  • Six pays, l’Egypte, la Jordanie, le Maroc, la Tunisie, le Soudan et le Yémen ont réformé leur système de subvention énergétique. Parmi ces pays, l’Egypte, la Jordanie, et le Maroc ont réformé les subventions dans le secteur de l’électricité, et les six pays ont augmentés les prix des produits pétroliers.
  • Le Qatar et les Emirats Arabes Unis ont accompli une réelle avancée en abandonnant l’éclairage inefficace, et en introduisant l’interdiction d’importer ou de vendre des ampoules incandescentes. La Jordanie, le Qatar et les Emirats Arabes Unis on introduit des normes minimales de rendement énergétique pour les appareils ménagers avec des normes minimum d’efficacité énergétique
  • Le Liban et la Palestine ont progressé avec succès en opérationnalisant leurs Fonds pour l’efficacité énergétique. Le Liban en particulier a réussi à utiliser des fonds privés comme levier de financement de projets d’efficacité énergétique à travers le mécanisme « Action Nationale pour l’Efficacité Energétique et les Energies Renouvelables ».
  • L’Algérie et l’Egypte créent des conditions favorables pour l’investissement privé dans les énergies renouvelables en adoptant des politiques de tarifs de rachat.
  • La part des énergies renouvelables a augmenté dans sept pays au moins. La hausse la plus importante a eu lieu au Maroc, en Tunisie, en Jordanie et en Egypte.
  • Douze des dix-sept pays de la région arabe ont mis en place des plans d’action nationaux pour l’efficacité énergétique avec des mesures et des objectives spécifiques en matière d’efficacité énergétique.
  • Malgré ces améliorations, certains obstacles restent, tels que la régulation de l’efficacité énergétique dans les secteurs du transport et de l’industrie, et la mise en œuvre effective des politiques existantes.

L’AFEX Efficacité Energétique 2015 a été développé avec le soutien du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Banque Mondiale.

Le rapport complet est disponible pour téléchargement ici

 

A propos du Centre Régional pour les Energies Renouvelables et l’Efficacité Energétique (RCREEE)

Le Centre Régional pour les Énergies Renouvelables et l'Efficacité Énergétique (RCREEE) est une organisation régionale indépendante à but non-lucratif qui vise à faciliter et promouvoir l'adoption des pratiques d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique dans le monde arabe. Le RCREEE collabore avec les gouvernements de la région et les organisations internationales dans le but d’initier des dialogues sur les politiques durables, les stratégies, les technologies et le développement des capacités en matière d’énergie propre afin d’affirmer l’importance des États arabes dans le domaine des énergies du futur.  

Pour plus d’informations à propos de RCREEE, veuillez visiter www.rcreee.org.

Pour toute demande des médias, veuillez contacter :

Emad Abou-Elgheit

Responsable de la communication

Tel: +20 2 241 54755 (Ext: 120)

[email protected]

A propos du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)

En qualité d’organisation mondiale précurseur dans la lutte contre la pauvreté, le PNUD intervient aux premières lignes des changements climatiques — là où ce phénomène frappe le plus durement les 2.6 milliards de personnes les plus démunis. Le PNUD travaille avec des partenaires nationaux, régionaux et locaux pour les aider à répondre efficacement au changement climatique et pour promouvoir  un développement à faibles émissions et résilient aux changements climatiques. Le PNUD est le principal fournisseur de l’Organisation des Nations Unies en matière d’assistance dans le domaine du changement climatique et de l’énergie durable, avec plus de 1.2 milliards de dollars investis dans des projets techniques d’assistance dans plus de 140 pays et territoires.