Nouvelle collaboration sur l'autonomisation des femmes dans le domaine de l'énergie durable

Le RCREEE est très heureux de s'associer au Projet régional sur le climat et l'énergie de Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) MENA pour renforcer les capacités des femmes professionnelles du secteur public. Les deux parties ont signé un protocole d'accord, fin juillet 2020, dans le but d'augmenter la part des femmes travaillant et progressant dans le domaine de l'énergie durable dans la région MENA. Le RCREEE, avec le soutien du Projet régional sur le climat et l’énergie de la FES, MENA, organisera des programmes de formation sur mesure dédiés aux employées du secteur public sur les thèmes «Énergie renouvelable avancée» et «Financement vert» et seront lancés en Égypte.

Au cours de la dernière décennie, la région arabe a connu des progrès significatifs dans l’adoption de solutions d’énergie renouvelable et d’efficacité énergétique; Pourtant, le secteur de l'énergie propre ne bénéficie toujours pas de tous les avantages d'une main-d'œuvre diversifiée. Les résultats de l'enquête IRENA sur le genre 2019 montrent également que les femmes occupant des postes liés aux STEM dans le domaine de l'énergie durable ne représentent que 9% de la main-d'œuvre totale de l'énergie durable.

En conséquence, les programmes de formation visent à doter les femmes professionnelles des connaissances et des compétences nécessaires pour comprendre le développement et la mise en œuvre de projets d'ER en termes d'études de faisabilité, de cadres réglementaires et de passation de marchés. En outre, ils fourniront les connaissances nécessaires pour comprendre les fondamentaux de la finance verte et sa relation avec les objectifs de développement durable et comment accéder au financement du climat et de l'énergie durable.

"Nous sommes très heureux de coopérer une fois de plus avec le projet régional sur le climat et l'énergie de la FES, MENA, pour autonomiser les femmes travaillant dans l'énergie durable dans la région MENA et soutenir le développement durable" a confirmé Mme Noha Gamal, directrice de l'initiative Women in Energy (Winnergy) du RCREEE.

Prévu pour commencer d'ici la fin août 2020, les programmes de formation ciblent les femmes professionnelles en milieu de carrière et seniors pour soutenir leur avancement professionnel.

Le RCREEE est’une organisation internationale diplomatique qui vise à faciliter et promouvoir l'adoption des pratiques d'énergie renouvelable et d'efficacité énergétique dans le monde arabe. Le RCREEE est l'officielle bras technique de la Ligue d'État arabe - Département de l'énergie et du Conseil ministériel arabe pour l'électricité (AMCE).

Le RCREEE collabore avec les gouvernements de la région et les organisations internationales, les IFI et le secteur privé via plusieurs formes de partenariats dans le but d’initier des dialogues sur les politiques durables, les stratégies, la facilitation des plateformes d'investissement dans les énergies renouvelablesles et le développement des capacités en matière d’énergie propre afin d’affirmer l’importance des États arabes dans le domaine des énergies du futur.  

Fort de l’adhésion de 17 pays arabes à ce jour, le RCREEE s’attache à mener des initiatives et promouvoir une expertise dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans tous les États arabes sur la base de son plan stratégique approuvé par son conseil d’administration.

À propos du projet régional sur le climat et l'énergie à Friedrich-Ebert-Stiftung (FES):

La Friedrich-Ebert-Stiftung (FES) est la plus ancienne fondation politique d'Allemagne avec une riche tradition remontant à sa fondation en 1925. Aujourd'hui, elle reste fidèle à l'héritage de son homonyme et milite pour les idées et valeurs fondamentales de la social-démocratie : liberté, justice et solidarité. Il a un lien étroit avec la social-démocratie et les syndicats libres.

Le projet régional sur le climat et l'énergie MENA au FES, promeut le concept de justice climatique internationale et nationale et plaide pour une transition énergétique vers les énergies renouvelables dans la région MENA. Le projet forme des partenaires, des organisations de la société civile et d'autres parties prenantes à la diplomatie climatique, aux énergies renouvelables et à la durabilité urbaine et les rassemble avec les gouvernements. Le projet soutient également la recherche et le conseil politique dans le secteur de l'énergie et du changement climatique et travaille sur des solutions locales pour l'adaptation et l'efficacité énergétique sur le terrain.